Une séance d’analyse et réinformation cellulaire (A.R.C) pour les enfants suit une méthode identique à celle pour adultes. Cependant, elle diffère quant à son procédé : elle se fait à distance et avec deux thérapeutes.

Pour les détails de la méthode, vous pouvez vous référer à la page principale : « Analyse et Réinformation Cellulaire ».

Afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles, il faut pouvoir réinstaurer une meilleure communication entre les protagonistes. Ainsi l’enfant intérieur pourra avoir une meilleure compréhension des choses et changer sa vision de lui-même et de la situation. Il modifiera sa «base de données initiale » et aura des répercussions positives dans le présent. Cette méthode demande à la personne traitée, une grande implication personnelle et de la répartie.

Être assez mature

Pour la plus part des enfants, ou jeunes adolescents, garder une attention soutenue pendant plusieurs heures peut être compliqué . A cet âge, il est difficile d’avoir assez de recul et de maturité pour traiter les évènements traumatiques en profondeur. C’est pourquoi les séances individuelles pour les enfants, ne sont pas vraiment adaptées.

Pour cette raison, je me suis associée avec mon amie et collègue, Jennifer Zanini.

Ensemble nous avons adopté une approche plus douce qui permet de travailler d’une manière neutre et efficace sans avoir besoin de la présence de votre enfant. Le mental et l’émotionnelle ne rentrant pas en compte, ces séances sont plus complètes et très constructives. Votre enfant pourra libérer les blocages responsables de la problématique à traiter. Nous l’aiderons à lâcher les émotions qui impactent directement son quotidien afin qu’il retrouve sa place d’enfant qui s’autorise la joie de vivre et la légèreté de la vie.

Enfant jusqu’à environ 12 ans – Déroulement d’une séance

Plusieurs possibilités sont envisageables quant à la participation des parents/accompagnants. A discuter directement lors de la prise de rendez-vous (présentiel, visioconférence ou retour par téléphone).

  • lecture d’âme à l’aveugle des deux thérapeutes
  • retour aux parents/ accompagnants : corrélation et description de la problématique de l’enfant : pose de diagnostique
  • régression à distance, traitement et libération des blocages effectuées par les thérapeutes
  • retour aux parents/ accompagnants

Exemples de situations qui peuvent être traitées

  • un enfant qui ne s’exprime que par la colère ou la violence
  • un enfant qui n’arrive pas à dormir paisiblement
  • un enfant qui a des difficultés dans le langage
  • un enfant qui développe une phobie quelconque (animal, eau…)
  • un enfant qui auto-sabote sa scolarité, etc.

Résultat

Cette méthode nous permet de soigner les causes plutôt que les symptômes et ainsi d’éviter leurs réapparitions . Votre enfant améliorera sa confiance en lui et pourra accueillir une meilleure capacité à gérer ses émotions.