Lâchez vos blocages des vies passées afin de vous aligner et vivre pleinement votre vie actuelle.

Nous sommes notre Âme !

Il y a pour moi une question à se poser avant de faire une régression de vies passées : qui sommes-nous sur terre ?

Ce n’est pas l’être humain que nous sommes qui a décidé de venir sur terre, c’est notre âme. Pour moi, nous sommes notre âme et chaque être humain est son âme.

Cela veut dire quoi ?

Cela veut dire qu’aucune âme ne se ressemble. Elle est déjà venue sur terre à de nombreuses reprises, ce n’est donc pas sa première expérience.

La vie sur terre est une vie dense. Notre âme, qui est énergie, a besoin d’un corps physique pour vivre ses expériences. Nous sommes donc, le véhicule de notre âme : son véhicule terrestre.

L’influence des vies passées dans notre quotidien

Les expériences de notre âme peuvent nous conditionner dans cette vie. Les dettes karmiques, les vieilles « casseroles » que nous emportons péniblement d’une vie à une autre peuvent expliquer certains comportements irrationnels, certains blocages ou même souffrances que nous n’arrivons ni à comprendre, ni à lâcher.

Je suis persuadée que notre âme a vécu plusieurs « scénarios ». Elle a déjà pu « joué » de nombreux rôles. Des rôles de femmes, d’hommes, de parents, de guérriers, d’orphelins etc. Elle a été bonne ou des fois mauvaise, et pour moi c’est égale finalement, ce que notre âme a déjà expérimenté ou non. Nous ne devons pas avoir de jugement envers nous ou envers les autres, qu’importe ce que nous avons fait ou subi… L’important est de pouvoir s’en libérer et de vivre notre vie aujourd’hui comme on le choisi.

Tous ces schémas, toutes ces croyances que nous avons récupérés de ces vies passées, ne nous appartiennent plus, mais pourtant, ils peuvent inconsciemment, dicter notre conduite.

Pourquoi subir les conséquences de nos actes d’une vie à l’autre ?

Le but d’une régression est de pouvoir faire des liens entre notre présent et la vie passée et de guérir la personne que nous avons été las-bas. Ainsi, vous comprendrez l’influence que cela peut avoir dans votre vie d’aujourd’hui et nous traiterons les événements en question pour vous libérer votre karma…

La régression dans une ou plusieurs vies antérieures

Que nous restions dans cette vie, ou que nous allions dans une autre, la réinformation cellulaire est utilisée pour traiter les blocages. Plus de détails sur la technique ici.

Je vais vous guider afin que vous puissiez atteindre un niveau de relaxation très profond et ainsi vous connecter avec votre âme. Vous restez conscient de tout et vous vous rappelez de tout.

Ensuite, nous allons demandé à votre âme de vous emmener à l’endroit exact où elle a besoin d’aller pour guérir ses blessures passées. Puis, nous allons travailler avec cet homme ou cette femme que vous avez été lorsque vous étiez incarné dans cette vie. Nous allons lui parler afin qu’il puisse lâcher toutes ces émotions négatives qui vous empêche vous, d’avancer dans votre vie actuelle.

Nous allons déconstruire toutes ses croyances, tous ses codes qui lui appartiennent à lui. Grâce à la visualistion, vous pourrez « parler » avec cette personne pour qu’il puisse lâcher tout ce qui vous fait souffrir. Vous allez pouvoir « communiquer » avec les personnes de la scène responsable de traumatisme. Vous allez pouvoir recréer un dialogue et écouter les réponses. Mettre les égos de côté et discutez de coeur à coeur

Pour les détails de la méthode, vous pouvez vous référer à la page principale : la Réinformation Cellulaire

Faire une régression dans une ou plusieurs vies passées est une magnifique expérience, c’est inoubliable ! C’est un voyage fabuleux au plus profond de nous, qui permet d’entrevoir un avenir plus serein et guérir ses blessures du passé.

Laissez au passé ce qui lui appartient et avancez dans un présent plus serein.

Exemple de cas traité

Trouble du sommeil et fatigue générale

Lecture d’âme

Ma patiente est plongée dans une vie passée en tant que femme préhistorique, elle habite dans une grotte avec sa famille. Son mari est parti depuis plusieurs jours chasser et elle reste seule avec son enfant en bas âge. Elle se voit ensuite en pleure devant cette grotte, elle hurle et crie de tout son être, elle est terrifiée, complétement dévastée, elle porte son petit dans ses bras et elle peut ressentir cette douleur dans son cœur. Je comprends alors qu’un grave accident s’est produit, cet enfant est mort… Un après-midi, pendant la sieste, le bébé s’est fait mordre par un serpent et n’a pas survécu. Depuis ce jour, cette femme n’a plus bien dormi, elle finit sa vie avec une terrible culpabilité et un sentiment de ne pas avoir su protéger son bébé. Nous avons alors traiter les traumatisme de cette femme là-bas, avec la réinformation cellulaire.

Cette vision a beaucoup de sens pour ma patiente et elle m’avoue tout de suite, qu’elle a une peur irrationnelle des serpents…Si elle venait consulter aujourd’hui, c’est pour un gros problème de sommeil et d’épuisement général.

Ce voyage dans la vie passé de ma patiente nous donne des pistes et nous faisons, ensemble, les liens avec sa vie actuelle et cette vie passée.

Depuis la naissance de sa fille, elle ne dort plus et a passé les premiers mois de sa vie à la surveiller de peur qu’il lui arrive malheur. Le lien est assez clair, la mémoire de cette femme préhistorique a été réveillée à la naissance de sa propre fille : ce souvenir est ancré dans la mémoire de ses cellules et a besoin d’être libérée.

Elle me confie que l’arrivée de son enfant a accentué son problème de sommeil mais elle n’a jamais été une grosse dormeuse. Elle n’a d’ailleurs jamais su se reposer ni prendre vraiment du temps pour elle.

L’influence de cette vie passée dans ce présent

Nous commençons la régression et je demande à son inconscient, à son âme de nous montrer une scène qui est la source initiale de ce problème dans cette vie-là et nous nous retrouvons à l’âge de 8 ans…

La petite fille de 8 ans revit la scène marquante : Après avoir subi de nombreuses opérations et s’étant sortie d’une grave maladie, sa mère travaillait à temps partiel. Quand elle rentrait du travail, elle devait prendre un temps pour elle, pour récupérer de sa journée, pour que son corps se repose. D’un commun accord, son père s’occupait beaucoup de la maison et des tâches ménagère pour qu’elle puisse avoir cette vie professionnelle. Mais quand les disputes éclataient, les mots dépassaient la raison et des phrases comme : « t’es qu’une flemmarde, une fainéante ; t’es qu’une égoïste à te reposer, tu ne penses qu’à toi ! » sortaient.

A l’âge de 8ans, la petite Valérie a donc imprimé dans tout son corps, dans toutes ces cellules : si tu te reposes, tu es une flemmarde, une fainéante ; si tu prends du temps pour toi : tu es égoïste.

On ne peut pas changer le passé, mais on peut avoir une autre vision de la situation et accueillir les répercussions positives dans notre quotidien en croyant davantage en nous et en renforçant notre confiance en nous.

Une meilleure communication instaurée

Les parents de cette petite fille ont fait de leur mieux et ils n’ont pas à se culpabiliser ou même s’en vouloir mais s’ils avaient réussi à avoir une meilleure communication, s’ils avaient su expliquer à la petite Valérie que ce n’était « qu’une dispute d’adultes » elle n’aurait pas imprimé ces émotions erronées. C’est la vision et les croyances du père et cette histoire, ces disputes appartiennent à ses parents : il n’y a pas de lien avec elle. Sa mère faisait de son mieux avec son état de santé et le père également, avec toutes ses responsabilités. C’était leur façon de fonctionner et en aucun cas « une vérité ». Une personne n’est pas égoïste ou flemmarde quand elle prend du temps pour elle ou quand elle se repose, c’est plutôt un respect envers elle-même de savoir s’écouter et de ne pas oublier sa petite lumière intérieure.

Mon travail a été d’accompagner, guider Valérie vers le chemin de la guérison. Nous avons dû coacher la petite de 8 ans pour lui faire lâcher ses émotions et ses croyances afin qu’elle puisse penser différemment, créer un nouveau dialogue avec ses parents, mettre une autre image sur la définition de prendre du temps pour soi. Nous avons modifié sa « base de données », nettoyé ses vielles mémoires inscrites dans ses cellules.

Ces scènes ont bien expliqué pourquoi Valérie n’arrivait ni à dormir correctement, ni à se reposer. Elle culpabilisait lorsqu’elle se reposait et avait peur d’être considérée comme une fainéante ou une égoïste qui pensait qu’à elle. Même si la raison lui disait de penser à elle, elle ne se l’autorisait pas, c’était plus fort qu’elle !

Résultat

En réinstaurant une meilleure communication, en changeant sa vision d’elle-même et ses valeurs, Valérie a pu retrouver un sommeil réparateur et un équilibre dans sa vie.

Cerise sur le gâteau, 1 an après notre travail, elle m’informe que sa phobie des serpents a miraculeusement disparu !!!